Réseau pour des femmes élues leaders et actives dans la gouvernance locale

En partenariat avec le Centre International de Développement pour la Gouvernance Locale Innovante et l’Agence allemande de coopération, la Fédération Nationale des Villes Tunisiennes a tenu, du 5 au 31 octobre 2019, six ateliers de réflexion, dirigés aux présidentes des conseils municipaux et des conseillères municipales dans vingt-quatre gouvernorats tunisiens et dont le but est celui d’examiner l’implantation du « Réseau des femmes élues aux conseils municipaux tunisiens »

Á ces ateliers ont participé des consultantes de EAF Berlin et des représentant-es de l’ALDA (Association des Agences de Démocratie Locale) qui ont exposé leurs expériences, les premières en tant que femmes élues aux conseils municipaux en Allemagne et les secondes, en matière de consultation des parties prenantes pour le développement du réseautage entre les conseillères locales.

Ce réseau vise à promouvoir le principe d’égalité entre les deux sexes dans la gestion des affaires locales, renforcer les cadres juridiques permettant de parvenir à cette égalité et encourager le leadership féminin. Cela est faisable à travers le partage d’expériences de femmes actives dans la vie politique et municipale, la promotion des échanges et des interactions entre les femmes élues et à travers la création d’un espace d’échange tel que la formation aux niveaux régional, national et international et l’établissement de liens de solidarité et de coopération entre les membres du conseil municipal.

La première adjointe du président du conseil municipal de Hammam Chott, Salwa Rajhi, a exprimé son enthousiasme pour l’idée d’implanter le « Réseau des femmes élues aux conseils municipaux». « Ce réseau permettra, d’une part, d’échanger des expériences et des expertises entre municipalités et d’autre part, de réfléchir collectivement à des solutions aux difficultés rencontrées par les conseillères municipales et les présidentes des conseils municipaux dans l’exercice de leurs fonctions. Ces discussions consultatives au sein du réseau peuvent également être préservées à titre de référence pour les futures présidentes de conseils municipaux »

Au cours des différents ateliers, les participantes des différentes municipalités tunisiennes ont expliqué les nombreuses motivations derrière l’implantation de ce réseau et ont présenté des suggestions à ce propos, tout en parlant des attentes concrètes qui les aideront à développer la gestion des affaires locales.

Il est à rappeler que ces ateliers font partie du programme «Pour un leadership municipal inclusif» lancé par la Fédération Canadienne des Municipalités, avec l’appui du ministère des Affaires Étrangères du Canada, et est mis en œuvre par le Centre international de développement pour la gouvernance locale et l’Agence allemande de coopération dans le cadre du programme «Initiative de développement municipal ».

Réseau pour des femmes élues leaders et actives dans la gouvernance locale