Programme « Amélioration de la fourniture de services et la redevabilité au niveau local »

12 décembre 2019, le Centre International de Développement pour la Gouvernance Locale Innovante a organisé un séminaire consacré au lancement du programme « Amélioration de la fourniture de services et la redevabilité au niveau local » ISAL, en présence des principaux bénéficiaires, donateurs et agences internationales de coopération technique qui mettent en œuvre des projets de développement en Libye.

Lors de l’ouverture du séminaire, Son Exellence l’Ambassadeur Alan Bujia, chef de mission de l’Union européenne en Libye, a souligné que “fournir des services sociaux est une composante essentielle du travail des autorités locales, comme l’énonce clairement la Déclaration universelle des droits de l’homme. Nos programmes de soutien en Libye contribuent à fournir des services sociaux efficaces et efficients aux habitants, ainsi que les soins de santé, l’eau, l’électricité et la gestion des déchets solides ”

Les municipalités libyennes jouent un rôle important et essentiel dans la stabilisation du pays et dans la restauration de la confiance des citoyens dans l’administration publique ainsi que dans la gestion des crises locales. Cependant, cette transformation vers la décentralisation reste encore fragile étant donné que ces institutions, nouvellement créées, ne possèdent pas les outils et le fondement juridique qui leur permettraient d’améliorer leurs compétences et de promouvoir leurs ressources, et dépendent toujours d’une autorité centrale dont les crises politiques entravent la direction du processus de réforme et le soutien aux municipalités.

Dans ce contexte, le Centre International de Développement pour la Gouvernance Locale et le Bureau régional de l’Agence de coopération internationale de l’Association des Communes Néerlandaises, en partenariat avec Democracy Reporting International, lancent un programme de développement des services locaux et de mise en œuvre d’une série de programmes de soutien de l’UE à l’Administration publique libyenne (Etablissement de l’administration publique) en vue de renforcer la reddition des comptes au niveau local ISAL. Le programme est financé par l’Union européenne, avec le soutien des Pays-Bas, et fait partie d’une série de programmes de soutien à l’administration publique libyenne par l’Union Européenne (Etablissement de l’administration publique).

Dr Neila Akrimi, directrice générale du CILG-VNG International, a souligné la particularité du programme ISAL et l’importance de ses objectifs sur le plan stratégique, “Nous sommes pleinement conscients que soutenir le programme de la gouvernance locale aujourd’hui en Libye nécessite une logique et des modalités de mise en œuvre différentes pour les programmes qui ont été élaborés au cours des six dernières années. C’est ce qui nous a orientés pour élaborer la bonne stratégie pour ce programme. Notre soutien à nos partenaires libyens, du niveau national au niveau local, n’est pas sujet à conditions et nous valorisons tous les efforts fournis pour soutenir les municipalités et la gouvernance locale en Libye. ”

Le programme ISAL vise à contribuer à la consolidation du processus de démocratisation et de stabilisation en Libye et soutient un groupe s’intervenants impliqués dans le processus de transition vers une gouvernance locale démocratique. Il a pour objectif de renforcer les capacités des institutions publiques libyennes aux niveaux national et local de manière à créer un climat favorisant des services efficaces et de permettre aux municipalités libyennes et autres institutions locales de renforcer la cohésion sociale, à travers la bonne gouvernance et le développement économique local et en fournissant de l’emploi pour les jeunes et les femmes. Le programme travaille également à affermir les capacités locales pour améliorer la gouvernance participative et assurer une large participation de la population libyenne au processus de transition entre.

 

Lors de la première session, l’équipe a présenté les objectifs du programme, ses principales activités et les méthodologies adoptées pour sa mise en œuvre. Puis, les participants ont poursuivi la session en discutant, avec l’organisme d’exécution, les donateurs, les organisations internationales de coopération technique en Libye et les experts, des besoins actuels et des meilleures pratiques répondant à ces besoins.

La deuxième session du séminaire, quant à elle, a été consacrée à l’examen des possibilités et des modalités de coopération et de coordination avec d’autres programmes de développement et de coopération technique. L’objectif est d’étudier les possibilités de relier le programme « I SAL » aux projets locaux entrepris par les institutions libyennes et les organisations de la société civile d’une part et le programme de coopération technique d’autre part. Dans ce contexte, M. Youssef Badiri, doyen de la municipalité de Gheryan, témoigne que “les projets du Centre International de Développement pour la Gouvernance Locale ont un réel impact sur les municipalités malgré les conditions sécuritaires difficiles en Libye et ils ont continué à travailler sur des projets et des formations. Nous continuerons à traiter avec le Centre à travers le programme « ISAL» car nous sommes convaincus de l’importance d’un travail conjoint pour améliorer les services municipaux et soutenir leur autonomie.”

 

 

Programme « Amélioration de la fourniture de services et la redevabilité au niveau local »