Le Centre International de Développement pour la Gouvernance Locale Innovante
vng
Choisissez votre langue : Français
Produits et services
Retour
Partager sur

Femmes, gouvernance locale et renforcement des capacités en Libye

  • fatma.png
  • zitouna.png
  • ahmrd.png

 

Les deux jours de la Conférence Internationale sur la Coopération Frontalière, tenue à Tunis entre le 9 et le 10 octobre, étaient une excellente occasion de rencontrer les élus municipaux, les activistes et les partenaires libyens et tunisiens avec qui le CILG-VNG International a collaboré durant les cinq dernières années. Ici, nous partageons avec vous, trois parcours atypiques de trois membres de conseils municipaux en Libye.



Faiza Al Hamdi, 28 ans, mère de trois enfants est élue du conseil municipal à Zolton depuis 2014. Après avoir fait des études en Droits et Relations Internationales, Faiza commence dès 2012 à chercher un travail tout en s'engageant dans la société civile. À l'arrivée des élections municipales, en 2013, le père de Faiza, fonctionnaire public, l'encourage à se présenter au siège réservé aux femmes.

 

" Aucune femme ne s'est présentée aux élections dans ma commune. Par contre, moi j'ai eu tout le soutien de ma famille et mes amis pour déposer ma candidature. J'avais donc, cette responsabilité de représenter toutes les femmes de ma commune. Mais pas seulement. Ma responsabilité était de  pousser les mentalités à changer " explique Faiza.

 

Une fois au conseil municipal, Faiza s'engage dans une perspective basée sur le genre. " Mon rêve était de créer un centre dédié aux femmes et aux enfants. J'ai proposé l'idée au conseil municipal qui a tout de suite accepté de la concrétiser. Mais faute de moyens, nous avons seulement consacré une salle aux femmes et aux enfants de Zolton avec des activités peu régulières " se rappelle Faiza, présidente du Centre du Renforcement des Capacités des Femmes et de l'Enfant à Zolton avant de pousuivre " quand j'ai rencontré Dr. Neila akrimi, présidente du CILG-VNG International et je que lui ai exposé mon projet, elle a été tout de suite d'un grand soutien. Le VNG a donc fourni les moyens nécessaires pour créer le centre et le meubler avec tout ce qu'il faut. Maintenant les femmes à Zolton ont un endroit social où passer leur temps, suivre des formations sur leurs droits et renforcer leurs capacités dans plusieurs domaines. Nous avons aussi mis à la disposition des enfants à besoin spécifiques, des médecins spécialisés ainsi que des activités adéquates à leurs besoins ... ".

 

Concernant les défis, Faiza estime que le centre a besoin en urgence de former son personnel afin de répondre aux besoins des femmes et des enfants surtout ceux à besoins spécifiques. 



Zitouna Moammer Soltane, 49 ans et mère de trois enfants est une activiste de la société civile à Zouara et ancienne élue de sa municipalité. Thérapeute naturel depuis 20 ans, Zitouna exerce aussi son métier d'avocate depuis plusieurs années. En 2014, une amie à elle lui souffle l'idée de se présenter aux premières élections municipales de sa ville. " À cette époque, je n'étais pas très motivée de prendre une place au sein du conseil municipal même si j'étais, au même temps, très préoccupée et passionnée par la gouvernance locale. Mais grâce au soutien des gens qui m'entourent, je me suis présentée puis j'ai gagné et j'en suis fière ..." se rappelle Zitouna qui a été élue, membre du conseil municipal en 2014.

 

" Depuis mon élection, j'ai été accueillie à bras ouverts par les membres du CILG-VNG International. J'ai profité de plusieurs formations et workshops qui m'ont aidée à renforcer mes capacités et à maitriser plus la gouvernance locale. Avec le CILG-VNG International, j'ai  découvert les expériences d'autres pays. Ce qui m'a permis de voir de près comment les femmes peuvent participer efficacement et d'une manière égalitaire à la prise de décision locale ", témoigne Zitouna qui malgré sa démission du conseil municipal continue à suivre de près l'exécution des projets municipaux. Et d'ajouter " Ici, en Libye, les femmes sont, parfois, leurs propres ennemies. Elles ne se présentent pas aux élections et se contentent souvent du seul siège réservé obligatoirement aux femmes. Mais les mentalités doivent changer. Je suis très chanceuse d'avoir une famille et des collègues qui me soutiennent afin d'assumer mes engagements à la municipalité de Zouara et je remercie le CILG VNG International justement pour son aide précieuse à ce niveau en particulier " .



Ahmed Omar Mataouaa, 57 ans et père de famille était pendant des années un fonctionnaire public avant de se consacrer entièrement à la société civile en 2011. Élu membre du conseil municipal de Nalout en 2014, il organise et anime des formations. Le renforcement de capacités des jeunes est son cheval de bataille. " J'ai toujours été convaincu que la Libye a besoin de compétences et de leaders qui prennent en charge les demandes de la société et réfléchissent sur les problématiques épineuses de l'après conflit. Après la révolution, l'absence de l'État nous a forcé à nous prendre en charge et c'est exactement cette mission qui me hante depuis des années " explique Ahmed.

 

Dans cette perspective et depuis 2012, Ahmed Matouaa a participé à de nombreuses formations et workshops organisés par le CILG VNG International sur des thématiques variées. " le VNG est d'un grand soutien à plusieurs municipalités en Libye. À mon niveau personnel, j'ai beaucoup appris en travaillant avec ses experts et en participant à ses formations. C'est effectivement la seule organisation qui comprend que l'avenir ne sera meilleur qu'à travers une bonne gouvernance locale " conclut-il.

Retour
Partager sur