Le Centre International de Développement pour la Gouvernance Locale Innovante
vng
Choisissez votre langue : Français
experts
Retour
Partager sur

Dr. Neila AKRIMI

Des élections municipales démocratiques, transparentes et pacifiques constituent un jalon important   de la transition politique que connait notre pays et une étape stratégique dans le processus de développement des villes et communes tunisiennes. Ces élections ouvriront la voie à une plus grande implication des citoyens dans l’amélioration de leur quotidien et l’essor de leurs villes où vivent plus des deux tiers de la population tunisienne. Elles leur donneront une occasion d’exercer le pouvoir qui est leur est conféré par la Constitution, à travers la consécration de la démocratie locale dans ses dimensions représentative et participative. C’est une condition incontournable de construction de la paix sociale. Cependant, l’organisation d’élections municipales dans un contexte politico-social favorable et apaisé, comporte un certain nombre de défis majeurs, notamment une Loi électorale favorisant un statut optimal de l’électeur et une bonne représentativité des candidats, des femmes et des jeunes en particulier et l’élection de Conseils municipaux ayant des compétences réelles. Elle suppose également que des décisions judicieuses soient prises dans des délais raisonnables pour concrétiser les principes constitutionnels relatifs à la décentralisation et à la communalisation   du territoire tunisien et par conséquent à la révision de la Loi Organique des Communes, de la fiscalité locale, du budget et de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme.

Consciente de ces défis, CILG/VNGi a mobilisé une expertise de haut niveau de juristes, sociologues et spécialistes des questions territoriales et a organisé des ateliers participatifs d’échange de points de vue et   d’écriture collective de la Loi électorale par des associations, avec une participation importante de jeunes et de femmes. Il a par ailleurs accompagné plusieurs dizaines d’associations locales à travers des formations,   un coaching personnalisé, l’encouragement au réseautage et l’octroi de subventions pour des projets d’appui au processus des élections municipales.

La contribution de CILG passe également par l’appui aux institutions nationales, aux acteurs impliqués et aux processus ayant un impact significatif pour assurer une transition sereine vers la démocratie, tout en garantissant la stabilité. Elle vise à encourager la participation électorale mature, en combinant un volet d’appui à la culture démocratique et à la citoyenneté en général et un soutien au processus électoral, en particulier.

Dr Neila AKRIMI.

Retour
Partager sur